lundi 2 juillet 2018

Du coté de chez jean...

Dimanche premier juillet, Patrick et Sandrine, Jean et Cindy, Alain M

Ce dimanche Jean nous a "invité" à venir voir un trou souffleur qu'il a repéré lors d'une balade du coté du Lhéris.
Il nous promet calme, fraîcheur sous la hêtraie, grillade traditionnelle et bien sur explo à la clef.
Le temps est magnifique et la journée sera chaude.
Nous nous entassons à 5 dans le 4x4, les sacs sur la galerie, comme au bon vieux temps où les véhicules étaient rares, et oui, cela a existé.
La montée est conviviale et malgré quelques secousses le trajet agréable.
Rapidement le terminus véhicule est atteint et nous nous chargeons pour un petit quart d'heure de marche sur des pistes ayant servi autrefois au débardage.
Nous trouvons une première cavité, petit puits dans la terre mais pas de courant d'air. Il est pointé au GPS afin d'alimenter la base Karsteau.
Une autre cavité un peu plus loin, puits d'environ 5 à 6 mètres, lui aussi non référencé. Les GPS crépitent.
Enfin, un peu plus loin, la cavité repérée par Jean.
Effectivement il y a un bon courant d'air. Nous remuons quelques pierres pour constater qu'elle a déjà été visitée.
Qu'à cela ne tienne, le bon courant d'air nous incite à persévérer. Massette, burin, barre à mine, perfo, nous avançons bien et seul le casse croûte viendra interrompre l'ouvrage.
 
La grillade promise tient toute ses promesses et nous nous régalons d'une délicieuse saucisse et d'un joli magret grillé. C'est bon.

L'heure serait plutôt au farniente mais l'appel de la cavité se fait sentir et surtout qu'à l'intérieur il y fait frais, très frais.
Le chantier reprend de plus belle, on avance, on avance. Hélas le perforateur montre des signes de fatigue et il faut se rendre à l'évidence, il n'ira pas beaucoup plus loin.

Le chantier est levé, nous faisons demi tour et profitons du temps qu'il nous reste pour pointer avec précisions quelques cavités déjà connues.

A suivre.

Alain M

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire