lundi 27 juin 2016

Il est où l'soleil, il est où ?


Dimanche 26 juin
Patrick, Sandrine, Étienne Joël, Alain M puis Bubu et Véro.
Pas facile de prévoir des sorties avec une météo en dents de scie.
Pas beau, beau, très chaud puis frais, froid, humide, pluvieux et toujours décevant.
Samedi nous ne sortons donc pas, préférant attendre les éclaircies prévues du dimanche.
En objectif nous remonterons sur la Crête des Pernes, terminer la désobstruction du puits des "Deux Jeans" (voir CR des 21 et 26 mars).

A 9 heures nous attaquons donc la montée, à 5, le plafond est bas et les fougères sont hautes !
La pluie et les brumes des jours précédents ont chargé la végétation et après quelques centaines de mètres, nous sommes complétement trempés, chaussures et pantalon.
Le brouillard est présent et ne nous aidera pas pour la montée, heureusement nous sommes en terrain connu.
Lors de notre progression dans les fougères, nous aurons la surprise de découvrir le "chaudron" d'une laie (femelle du sanglier). Elle détalera sans demander son reste mais vu la taille de sa cachette, les petits y sont peut-être. A pas feutrés nous quittons rapidement le lieu.

Après une heure quinze de montée, nous arrivons à l'objectif, trempés complétement jusqu'à la ceinture.
Les travaux de désobstruction s'enchainent, interrompus seulement par la pose casse-croute et l'arrivée de  Bubu et Véro, qui, malgré un autre itinéraire arrivent aussi mouillés que nous.
Nous aurons aussi droits presque en live aux résultats du match de la France, ce qui ravira tout le monde.

18 heures, cela va passer et Sandrine commence l'équipement. Mise en place de la corde et franchissement de la première étroiture. Au passage, décrochage d'une grosse lame venant du plafond et fracas épouvantable au-dessous d'elle, entendu par tous. Il y bien un joli puits.
Hélas, l'équipement s'avère délicat et ce n'est surtout pas bien large. Il est décidé d'en rester là pour l'instant, le temps passe si vite.
Descente en directissime, les herbes et fougères sont un peu plus sèches. Au passage, pointage du vrai CO4 et c'est fini pour ce dimanche.
A suivre..
Alain M
Photo Sanglier source ONCF




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire