mercredi 1 avril 2020

La Grotte oubliée


Depuis 106 ans, une grotte Oubliée…
 1er Avril 2020 - Dole Alain (GSHP Tarbes)

1-    L’éveil d’un soupçon…

2017, j’ai reçu de Me Lacay (petite nièce de l’Abbé Abadie) deux gros classeurs de documents. Des dizaines de tapuscrits relatifs à des articles publiés à partir de 1945…
Après un long travail de classement et de scans, ces très nombreuses pièces m’incitent à reprendre et compléter la bibliographie connue de l’Abbé qui devient alors très partielle.
Eric de-Valicourt, ami spéléo et qui lui aussi a bien connu l’Abbé, se pique au jeu et ainsi nait l’idée de réaliser un travail plus conséquent, un projet mémoriel sur l’Abbé Abadie.
C’est alors que dans l’article intitulé :
"Grotte de la Bouhadère" publié dans "l’éveil des Pyrénées" paru le 15 février 1945, une phrase m’interpelle quelque peu… Puis, elle sombre dans l’oubli, tant ce projet absorbe toute mon énergie à retrouver d’autres documents, interviewer de ses anciennes connaissances, rédiger, corriger…

2-    Prise de conscience
Récemment, Eric de-Valicourt attise ma curiosité…
Savais-tu que dans l’annuaire du Petit Séminaire de St Pé de 1905, qu’un certain Abbé Canton a écrit en 1904 un petit feuillet de 8 pages sur l’église et les grottes de Rhieulès ?

Inconnu cet Abbé ! Je préviens mes fins limiers spéléos de St Pé : Marc Chanliau et Jean Claude Mengelle, notre distingué chercheur de tutes, celui qui en a tellement trouvé qu’avec les copains du GSHP, on n’arrive plus à tout explorer !
Comme une traînée de poudre les réseaux sociaux sont activés, via le post de l’ami Jean Omnès sur Lourdes et sa vallée…

3-    Des faisceaux d’informations concordantes…
Mais de quelles grottes pourrait-il parler ?

De toute évidence, il y aurait la Tute Fayouye, celle qui qui trouve au sommet de la Lit et qui se voit depuis le village de Rhieulès. La Résistance, La Bouhadère, le Hayau, La Pale (ou Gabarrets)… Impossible, elles ont toutes été trouvées par l’Abbé !

Alors, il me revient le texte de l’AbbéLa grotte merveilleuse du Frère Antoine, au Tail
Et s’il était question de cette magnifique grotte ? Jamais retrouvée par l’Abbé…

En l’absence du texte de Canton que faire ? J’interroge et "passe à la question", une torture psychologique lancinante, insistante... Soudain, la mémoire revient à Jean Claude…

Sous le sceau du secret m’avoue que dans les années 40, à la ferme Quinta, ils avaient recueilli un "déserteur" allemand, il s’y cachait et il aidait aux travaux des champs. Il aurait trouvé une grande et belle grotte ! Mais la guerre terminée, il a fui St Pé et n’a pas indiqué les lieux de sa découverte…

Puis il craque, et voilà qu’il dénonce le père de Marc Creste. Dans les années 50/60, il aurait secouru des imprudents dans une grotte du coté du Tail, il lui aurait même montré approximativement ce secteur.

Alors affabulations ou réalité ?

Si l’on en croit la carte géologique le haut de la vallée de Quinta qui recèle les sources et résurgences des réseaux de La Pale, il se développe dans le bon vieux Crétacé "Urgonien". La même couche géologique de 110 MA. que celle où se développe le réseau de Bétharram.
Et lorsque l’on connait son indice de cavernement, il y a fort à parier que "Frère Antoine" et le "teuton" n’ont pas affabulé !

Alors après ce confinement, voilà un bel objectif pour rattraper le temps passé à lustrer les "scurions" !






Aucun commentaire:

Publier un commentaire