samedi 16 mai 2009

Et le Trou du Fou, on en est où ?

De la terre, encore de la terre, toujours de la terre! Voilà comment pourrait se résumer la journée de désobstruction au Trou du Fou, au dessus d'Omex. De temps en temps, un bloc de calcaire ou de granite vient égayer la monotonie de ce travail ingrat....mais quelle excitation quand un vide apparait nous soufflant un bon courant d'air dans la figure !! Là, c'est de suite l'effervescence, on se battrait presque pour remplacer celui qui est au fond et qui ne va pas tarder, c'est sur, à déboucher au dessus de la verticale de 200 mètres qui nous déposera dans le collecteur supposé du Prat d'Ourey si on a de la chance ou dans les grottes du Roy si on a un peu moins de chance (ou les deux si on est très verni !).Ce dimanche, nous étions 5 le matin (Joël, Fifye, Isadora, David et Bubu) et 6 l'après midi avec le renfort de Jean Luc L.. Six, ça commence à devenir la limite pour évacuer les seaux depuis le fond. Nous avons même du utiliser des sangles pour se passer les seaux vides ou pleins dans la dernière "verticale" de presque 2 mètres creusée de nos blanches mains ! Bref, le chantier devient impressionnant et est maintenant visible de la route. D'ailleurs, 2 paysans intrigués sont venus nous rendre visite. Nous leur avons expliqué notre passion et pourquoi nous passons nos journées ensoleillées à creuser sous terre....je ne suis pas sur qu'ils aient tout compris ! Par contre , ils vont bientôt monter les bêtes et nous leur avons promis de mettre le trou en sécurité. Un des paysans doit nous laisser un bout de grillage près du trou. Remonter des blocs ou de la terre, on sait faire, un collègue en difficulté aussi mais une vache....?!?!On notera la visite touristique mais sympathique en fin d'après midi du Dol's et de la Doline, de Jean Luc F, sa compagne et le petit Jimmy.Je vous fait grâce du TPST (Temps Passé Sous Terre) et du TPEBN (Temps Passé en Bottes Neuves). Par contre une nouvelle variable est apparu avec Isadora: le TPPN (temps Passé Pieds Nus).

Les Photos:

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire