dimanche 10 août 2014

A force de rêver......



CR du 8 aout à la PSM camp Amalgame. 
Par Véro D

La veille, toute la journée passée à la désob du 243 j'entendais cet échos qui s'emparait de notre voix et nous faisait frissonner d'envie, d'inquiétude et de plaisir,  nous appelant comme un chant de sirène à venir vers lui.
Je me suis endormie dans les lapiazs de la PSM et j'ai fais un rêve que je vais vous conter:

" Mes pas suivent ceux d'Alain B, nous montons rejoindre Mickey et Bubu qui fignolent la désob de la veille. Arrivée au pied du 243 nous nous préparons, Alain et moi à descendre rejoindre les 2 autres.  J'ai un soleil  dans ma poitrine qui brille de mille feux, je suis gonflée à bloc : je vais faire ma  première dans un puits et quel puits!!!!!!!  . . Tout est ok, nous sommes 4 sur la plateforme de départ : Alain, Mickey, Bubu et moi. On jette un dernier caillou pour écouter religieusement le sifflement de la pierre pénétrant l'air à grande vitesse avant de toucher le sol. J’écoute  les conseils des uns et des autres,( excusez du peu)  je pose les amarrages; je pose mon descendeur; je respire l'écho et le souffle de cette bouche géante dans laquelle je vais plonger . C'est parti, plein vide, plein bonheur, p'tain que c'est bon, que c'est beau! Je laisse vivre mes émotions, tous mes sens sont en éveils, j'ai les yeux écarquillés comme une gamine ; en haut les copains découvrent en même temps que moi le puits qui apparaît à la lumière de ma frontale. J'ai stoppé ma descente, il faut que j’atteigne un palier et plein vide, pas top pour penduler; en haut ils donnent un peu de ballant et hop un petit coup de balançoire pour atteindre la plateforme: que du bonheur. Alain me rejoint, et c'est reparti ; Je suis grisée par la descente, c'est très beau, maintenant ma frontale éclaire le fond, tout le monde peut en profiter depuis le haut du puits. Je décroche mon descendeur pour lancer un "libre" qui sort du fond de ma gorge. Je me retrouve seule tout en bas de cet énorme gouffre, (une 100aine de m) c'est magique, l'émotion est a son paroxysme ......." 
Je sursaute et me réveille en plein rêve, surement une trop forte émotion et là oh surprise je réalise que je suis au fond d'un puits, le même que celui de mon rêve !!!!!   La réalité m'aurait-elle rattrapée ? J’ai du rêver trop fort ?

C'est ainsi que se termine mon histoire ....ou bien qu'elle commence : la descente de mon premier puits "vierge». 
Dans le cas ou je n’aurais pas rêvé, je tiens à dire un grand merci à tous les protagonistes de cette aventure magique.........J'adore les contes de fées! 

Véro 
 

9 commentaires:

  1. Moi ce que je vois, c'est qu'il va falloir que tu payes ta tournée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La prochaine sortie j’amène de quoi fêter ça comme il se doit ...........!

      Supprimer
  2. Le rève ! Voilà ce qui nous fait avancer encore et toujours, nous, les "vieux" de la Pierre.
    Non tu n'as pas rêvé Véro, ce magnifique puits des "55 chandelles" était bien réel . Ce jour là le rève est devenu réalité et aujourd'hui, nous rèvons à nouveau de la suite à -180 que tu a entrevue au travers de cette minuscule lucarne, guidée par le courant d'air, notre éternel fil conducteur.
    Ca y est ! Tu a été contaminée par le virus de la spéléo à la PSM, celui là même qui nous pousse à revenir inlassablement sur cet incroyable massif.
    Bienvenue au Club !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 55 ? Tu es sur ? Tant que ça ???

      Supprimer
    2. Merci Alain. Je ne sais pas trop quoi dire si ce n'est que doucement une simple évidence c'est posée: l'impression de me retrouver au milieu des miens. Au delà des mots, les émotions passent et se partagent .
      La contamination par le virus de la PSM c'est faites sans que j'ai eu le temps de réagir (félicitation au Renard qui se reconnaîtra ) maintenant il me semble que la seule façon d''éliminer ce virus c'est qu'il accomplisse son oeuvre....
      A bientôt .

      Supprimer
  3. Réponses
    1. On veut en savoir un peu plus sur la suite des petites chandelles...

      Supprimer
  4. On est a -180 au bas d'un nouveau vaste puits creusé à la faveur d'une énorme faille. Faille qui a tout broyé et qui ne laisse q'une petite lucarne avec le Zef où seule Véro a pu jeter un oeil. Une désob délicate est a envisager pour déboucher sur du plus gros. Le CR Amalgame est pratiquement terminé, ne reste que la topo du 243 que Mickey doit dessiner. N'hésitez pas à lui mettre la pression...

    RépondreSupprimer