Plongée du siphon du Pouts deth Hay deth Disna dans le Nistos

Participants :
- Plongeur : Frank BREHIER
- Spéléos : 2 GSHP : ARCANGELI Gustave ; RUMEAU Jean-Noël et 6 Spéléo Club Airbus

Temps passé sous terre : 06H00

Temps plongée : 10 mn

Ce gouffre a été découvert et exploré, il y a une dizaine d’années par Jean-Noël Rumeau et un de ses amis. A – 156m se trouve un siphon qui attendait d’être plongé. Enfin nous y sommes arrivés, comme quoi tout vient à point à qui sait attendre. En effet ce gouffre a été équipé le 25/02/2019 par le spéléo club d’airbus pour être plongé. Finalement en ce début d’année le plongeur Frank BREHIER répond favorablement à la proposition. Ce dimanche 22/03/2021 une bonne équipe se rejoint sur le site pour porter tout le matériel et effectuer cette plongée, le spéléo club d’Airbus est leader en la matière. Bernard Tourte est aussi présent. Même le propriétaire de la ferme et du terrain nous transporte les kits-bag à l’entrée de la cavité avec son tracteur, la piste boueuse et enneigée ne nous permet pas d’y accéder avec nos 4 x 4. 


Entrée dans la cavité à  10H30, la descente avec tout le matériel s’effectue sans difficulté, il faut dire que nous sommes 8 spéléologues à prêter mains fortes pour la bonne réalisation de cette plongée. A 12H30 nous arrivons au niveau du siphon, Frank s’équipe sous l’œil envieux de certains. Prudemment, il commence son exploration subaquatique dans une eau un peu trouble mais qui n’engage pas la visibilité. 

Après quelques secondes, il disparaît dans la galerie noyée. Les discussions vont bon train, en suivant d’un œil attentif les bulles qui remontent à la surface. Au bout d’une dizaine de minutes Frank rejoint la surface, il a fait une exploration complète du siphon, à – 12 m il est arrivé au fond du puits qui présente un passage étroit mais qui ne permet pas de continuer sa progression. 


Nous sommes un peu déçus que cette plongée s’arrête aussi vite, mais satisfaits d’avoir finalisé l’exploration de ce gouffre. Nous remontons au-dessus du siphon pour effectuer en complément de cette plongée, un marquage à la fluorescéine, la veille 4 capteurs ont été placés dans la vallée sur des points susceptibles de nous donner  des informations sur le cheminement de la rivière qui continue au-delà du siphon. Après un casse-croute qui est le bienvenu, il ne nous reste plus qu’à regrouper et reconditionner le matériel de plongée pour la remontée et s’organiser pour déséquiper. 


Nous sortons à 16H30. Un grand merci à Frank pour sa plongée qui a mis fin à 2 ans d’attente. A la ferme, le propriétaire nous invite gentiment à prendre un bon café autour de sa table. Le relevage des capteurs se fera sur les jours prochains échelonnés dans le temps pour pouvoir réaliser leur analyse. Soumis au couvre-feu, les toulousains ne perdent pas de temps pour prendre le départ. C’est ainsi que prend fin cette journée passée dans l’action et la bonne humeur. 

Gus

 

Commentaires

  1. Bravo pour les portages et la plongée. Sur la topo je vois qu'il y a 2 siphons. Les 2 ont été plongés ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous avons juste reconnu le siphon amont car l'accès est un peu difficile. Plongée de surface en apnée. L'espoir serait de rejoindre l'actif vers l'amont. Au vu de la structure de la cavité, peu d'espoir à cet endroit.
      Jean-Noël

      Supprimer
  2. https://speleocanyonairbus.blogspot.com/2021/03/trou-de-nistos.html

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire