La chèvre chanceuse.

 


- Allo Jean-Claude ? 

- Oui, c’est moi.

- C’est Frédéric. J’ai un problème, il y a une de mes chèvres qui est tombée dans le Trou des Campets. Qu’est-ce que tu me conseilles de faire ?

- J’arrive.

On va bien voir si on peut la sortir de là. Je vois où se situe le trou, et je pense qu’il faudrait que tu prépares la tronçonneuse pour couper une bonne barre pour la mettre en travers du puits de façon que je puisse fixer la corde. Je regarde la topo pour voir comment est ce puits, et j’arrive.

 Me voilà arrivé à la ferme Mourichi avec tout mon équipement et deux cordes (une pour moi et une pour la chèvre). Nous montons à cinq jusqu’au Pré des Campets.

Une grosse barre (presqu’un arbre) est vite coupée et mise en travers de ce puits qui est donné pour 15 m. (18 pour la cavité entière) mais je pense qu’il fait un peu moins de 15.

 La barre est bien robuste, je peux descendre en toute confiance.


Dès le départ je vois la chèvre au fond, elle bouge, elle est vivante et bien debout.

 Je descends rapidement, elle me regarde sans peur, je lui dis que je viens la chercher, on dirait qu’elle comprend.

Depuis hier qu’elle est là, elle a dû trouver le temps long.

J’arrive près d’elle, je ne vois pas de blessure apparente mais quand même elle a dû être bien secouée.

Le puits est pratiquement direct et le fond est rempli de blocs. La deuxième corde est vite mise en place autour de la pauvre bête qui se laisse encorder sans râler. Tout juste si elle ne me faisait pas des bises.

 - Vous êtes prêts à tirer là-haut ?

- Prêts !

- Alors allez-y, tirez doucement. Je me planque un peu, on ne sait jamais, une chèvre sur la tête doit faire aussi mal qu’un bloc.

Et voilà ma biquette qui s’envole vers la liberté, tirée par des bras jeunes et vigoureux. Il n’a pas fallu longtemps pour être dehors.

 A mon tour de remonter. Arrivé en haut, je prends des nouvelles de la bête, on me dit qu’aussitôt libérée, elle s’est mise à paître. C’est bon signe, elle est en bonne santé

 

Jean-Claude

Commentaires

  1. Bien nous aurons du fromage pour cet hiver !!!!

    RépondreSupprimer
  2. Bravo Jean-Claude ! Dans ce trou ou dans un autre, l'histoire se répète avec une happy-end !!🙂

    RépondreSupprimer
  3. Superbe intervention
    A enregistrer pour les actions de secours.
    Merci Jean Claude !

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire