Les cavités d'Iseye

 

Mardi 7 septembre 2021, Bernard, V, JToine A et Alain M

Iseye, vous connaissez certainement.

Le club y a fait des explorations dans les années 70 et vers le milieu des années 80.

C'est un massif magnifique, certes éloigné de toute civilisation mais qui vaut le coup d'œil.

D'ailleurs certains d'entre vous y sont montés en balade, à plusieurs reprises.

Pour nous 3, nos dernières incursions dataient de 2006 et de 2007 cela fait déjà 15 ans !


La mise sur Karsteau des cavités et les appels des belges pour demander des précisions sur les coordonnées des entrées nous ont incité à y remonter en balade, pour vérifier les pointages au GPS.

Bien sûr nous avons pris de l'âge et la montée ne se fait pas sans y laisser quelques plumes.

Il y a 900 mètres de dénivelé et il faut bien se les "peler".

Nous nous retrouvons donc sur les coups de 9 heures du matin pour la montée, les charges sont réduites au minimum, ce sera de la balade.

Et les souvenirs et anecdotes reviennent en mémoire, Bernard nous racontant les explos des différentes cavités, les montées épiques à ski, le portage des malles métallique, le stock de pain de l'année précédente, l'héliportage raté etc.

De quoi écrire un roman.

C'est d'abord le passage à Cujalatte puis la plaine de Characou et enfin la montée sur Letterine. Ouf, que c'est raide.

Les animaux sont nombreux, chevaux, vache, chevache et moutons, signe d'une vie pastorale encore intense.

Nous atteignons enfin le col d'Iseye et bifurquons plein Sud direction les lapiaz.

La pause casse-croute se fera enfin, à l'ancien abri Ambroise. 


Après un bon repos même s'il est très court, nous repartons cette fois ci guidés par le GPS pour relocaliser les cavités.

Ce sera tout d'abord l'Ambroise, puis l'Emeraude, la Dalle, La Tasque de Liet, Le 362, Le Jumeau, Le Gendarmes, une grotte, La Glacière, la porte étroite puis 2 croix etc.

Un périple de plus de 3 km sur le lapiaz.


Chaque cavité sera soigneusement pointée au GPS et photographiée.

Il est déjà près de 16h30, il nous faut redescendre, le chemin sera long.

Il sera près de 19h 30 quand nous serons de retour au véhicule.

Quelle bambée, certainement un peu trop longue pour nos vielles jambes.

Maintenant il faut faire la mise à jour de Karsteau et il sera nécessaire d'y retourner pour continuer les pointages, mais cela sera une autre histoire.


Alain M 

Photos JTA, AM et BV



Commentaires

  1. Oh punaise ! Iseye, characou, laiterine, cabane d’ambroise, cambou de liet, krakoukas, permayou, tenere, yogom, andré Touya, la fille de grenoble les 6 kits sur le dos, l’affluent du perroquet, consolation, passage à tabac, passage à niveau, le Sesques, la neige trop molle, ....

    RépondreSupprimer
  2. 1354m d e D+ au cours d'une promenade sur le lapiaz de plus de 24km pour pointer une de dizaine de cavités. Il faudra y revenir pour se remémorer de beaux souvenirs, poursuivre le pointage et souhaiter que des générations de jeunes continuent les explos sur ce massif. Car certaines cavités ne demandent que leur exploration continue. J'ai des idées!!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La reprise du Fou au Yogom ?

      Supprimer
    2. Le Perroquet rejoint le collecteur plus bas mais le Fou c'est un labyrinthe sans fin qui peut amener loin à condition ... d'être fou pour y revenir !

      Supprimer
    3. J'espère qu'il y aura des jeunes aussi fous que nous pour aller loin, loin, sans oublier une belle sortie (à pailler) pour déboucher en falaise au-dessus du lac d'Isabe. J'entends encore la cascade et revoie les brindilles de bruyère.....

      Supprimer
    4. J'espère qu'il y aura des jeunes aussi fous que nous pour aller loin, loin, sans oublier une belle sortie (à pailler) pour déboucher en falaise au-dessus du lac d'Isabe. J'entends encore la cascade et revoie les brindilles de bruyère.....

      Supprimer
    5. J'espère qu'il y aura des jeunes aussi fous que nous pour aller loin, loin, sans oublier une belle sortie (à pailler) pour déboucher en falaise au-dessus du lac d'Isabe. J'entends encore la cascade et revoie les brindilles de bruyère.....

      Supprimer

Enregistrer un commentaire