A la recherche des Choucas perdus

 Bonjour à tous,


"A contre-coeur, avec l'enthousiasme d'un condamné marchant au supplice, j'obéis et me mets en route. J'ai failli le regretter amèrement.
Vous me voyez sur une corniche large de dix centimètres, au-dessus d'un précipice de trente mètres, sans aucune prise pour les doigts ? Je fais ventouse avec mes mains pour tenir sur ce rocher lisse qui me repousse vers le vide. Comment me suis-je tiré de ce passage sans
accident ?
La récompense est à la mesure des risques encourus. Au fond d'un couloir, un puits de quinze mètres, deux salles richement pourvues de stalactites et d'excentriques."

La plupart d'entre vous auront reconnus la plume de l'Abbé Abadie, dans le Sanglier du Picharrot...

Bon, eh bien hier ayant 1h30 devant moi en fin de journée (c'est-à-dire 1h30 avant le couvre-feu...) je m'équipe en grand habit de lumière, prend une corde de 40m et m'en vais prendre le chemin dets Bourdats, au-dessus de Batalhé (l'ancienne métairie du Petit-Séminaire de Saint-Pé), la route de la Résistance, quoi !!

J'ai pris la décision de repérer en plein jour l'entrée de cette cavité, pour mieux y revenir quand les autorités nous autoriseront à reprendre nos activités nocturnes souterraines (=les afterworks) !

Comme indications de la position de l'entrée, j'ai en main : 


- les écrits de l'Abbé "sur la muraille d'une carrière abandonnée, derrière une touffe de noisetiers, [...]. Elle est en plein milieu d'une paroi verticale fissurée par les coups de mine.",

- karsteau avec le point GPS et la topo et son indication suprême "Falaise à 30m de hauteur",

- le complément de Bubu "il faut une corde pour trouver l'entrée à flanc de falaise dans une ancienne carrière".

 

Je gare ma voiture aux ruches et entreprends la longue ascension du Montagnou de la Lit. Je passe l'embranchement de la Résistance et monte jusqu'au sommet. Ouf, my voici ! Le soleil dépasse encore légèrement du dessus de l'Araü. Plus pour longtemps, juste histoire de me gêner dans mon approche du bord de falaise...


Le point GPS m'amène à 30m environ, exactement sur la partie sommitale, face sud. J'amarre ma corde à un petit arbre et commence ma descente en rappel sur une pente à 60°. J'atteins le point GPS... Point d'entrée et pas plus de petite vire, mais toujours la pente. Je farfouille de chaque côté dans un rayon de 10-15m... toujours rien... Je poursuis ma descente tout en fouillant... rien... Je poursuis ainsi d'environ 40m sous le point GPS. La pente se redresse avant de plonger plus bas vers le site de l'une des 2 anciennes carrières. Tout colle mais point d'entrée...

 

Je remonte dépité jusqu'au sommet ! 

Je redescends et pars vers la Résistance chercher par là. La zone est trop vaste pour s'y aventurer sans plus d'indication. Je renonce pour aujourd'hui... Je fais un passage souvenir vers la Tute de Fayouye où je dérange involontairement un hiboux de son trou...

 


Alors voilà, je viens vers vous pour m'aider à trouver cette Grotte des Choucas !

Bubu, Jean-Claude, Bruno Bailly, le Dole, le Mass, ... les autres..., n'avez-vous pas quelques renseignements plus précis à me donner ?

Help ! Merci !

 A bientôt 

Marc

Nota : les coordonnées sur karsteau ont été mises à jour. 



Commentaires

  1. Tu as trouvé l'inscription du grognard de Nopoléon dans la Tute Fayoute ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, bien sûr ! Je l'ai repris en photo à plusieurs grossissements

      Supprimer

Publier un commentaire