vendredi 9 novembre 2018

Retour "aux sources"

Jeudi 8 novembre, Patrick et Sandrine, Jean Claude, Serge et Alain M

Ce jeudi, après consultation de la météo, nous partons au fond de la Génie Braque afin de récupérer un capteur Reefnet dans la résurgence de l'Aguilée, mise en place en 2017 et qui devrait nous indiquer avec précisions les périodes où la cavité est praticable.

En même temps nous regarderons en détail le gouffre de l'Aguilée, situé à une centaine de mètres.
Au château d'eau de Sep, il reste encore des traces du violent orage qui s'est abattu la veille sur St Pé. Un névé de grêlons qui subsistera toute la journée.
 
Montée calme, nous voyons avec tristesse les buis tous nus, la pyrale a sévi ! Nous constatons aussi que les tilleuls ont refait une pousse de feuilles, tache vert clair, rehaussant les couleurs de l'automne, le temps est complètement détraqué.

Nous arrivons à la perte. Patrick et Sandrine vont récupérer le capteur posé le premier février 2017. L'eau est très basse mais interdit quand même le passage du pseudo siphon.

Nous allons ensuite au Puits Christophe, Souffleur du Boulet. Nous cassons la croûte avant, devant le faux Oueilh.

Au souffleur, le vent y est violent. Patrick rééquipe et part à la recherche du courant.
Il est vite retrouvé mais pour la suite il faudra entamer un nouveau chantier, ce sera pour une autre fois.

Nous passons ensuite à l'Oueilh du Mesplé. Le débit qui en sort semble correspondre à celui du souffleur.

Nous retraversons la Génie et remontons d'une centaine de mètres voire un départ repéré il y a quelques années par Jean Claude, le trou de l'écureuil. Hélas, c'est plutôt un trou de blaireau, à sentir l'odeur qui s'en dégage. Les travaux de déblaiement seraient trop aléatoires. 
Nous prenons le chemin du retour en prospectant, passons devant le trou des Italiens puis devant 3 abris sous roches et rejoignons ensuite le sentier qui nous ramènera au château d'eau.

Belle balade et bonne journée avant les prochaines pluies.

Alain M

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire